2 projets labellisés lors du Comité de Pilotage du Pôle Mer Méditerranée du 13 Décembre 2019

2 projets labellisés lors du Comité de Pilotage du Pôle Mer Méditerranée du 13 Décembre 2019

  • HOLOSUD : Porteur de projet : Groupe Barba
    L’objectif de ce projet est de produire les connaissances, les informations de base et des résultats expérimentaux (biologiques, zootechniques, technico-économiques, sanitaires et environnementales) pour lever les verrous en vue de la création et du développement d’une nouvelle filière halio-alimentaire en Occitanie basée sur la transformation et la valorisation de l’espèce de concombre de mer Holothuria tubulosa.

 

  • COMPASS2020 : Porteur de projet : Naval Group

Les frontières extérieures de l'UE ont toujours été soumises à de fortes pressions et diverses menaces dont l'immigration clandestine et le trafic de stupéfiants sont particulièrement prégnants. Dans ce contexte, les autorités chargées des patrouilles frontalières et maritimes sont confrontées à différents défis, notamment :

  • L'hétérogénéité du trafic qui se livre à des activités illégales dans les eaux européennes,
  • Les limites de la capacité de collecte et de partage des données disponibles en temps voulu entre les organisations institutionnelles,
  • Le manque de moyens des autorités compétentes pour couvrir les vastes zones maritimes relevant de leur mandat.

 

Bien qu'il y ait eu un investissement significatif dans le domaine des technologies et des outils de surveillance, l'accueil par les autorités compétentes a été lent, en raison du manque d'uniformité dans l'intégration de ces systèmes aux infrastructures existantes.
Afin de relever ces défis, le projet COMPASS2020 vise à démontrer qu’avec une utilisation combinée et coordonnée sans faille de moyens habitées et non habitées on peut obtenir :

  • Une meilleure couverture de surveillance,
  • Une meilleure qualité de l'information,
  • Et des temps de réponse plus courts dans les opérations de surveillance maritime.

 

La solution proposée reposera sur un « cas d’usage » novateur qui utilisera plusieurs véhicules aériens et sous-marins sans pilote, dotés de capacités améliorées, déployés à partir d’un OPV (Offshore Patrol Vessel) et depuis la terre, et qui sera appuyé par un système de mission global, multi-milieux et interopérable permettant l'exploitation de ces UxV depuis les différentes bases de contrôle.