Succès pour la 1ère édition des Blue Med Days, dédiée à la transition écologique et numérique au service des ports et des navires

logo_rvb.png

 Toulon, le 9 octobre – Les Blue Med Days créés par le Pôle Mer Méditerranée se sont tenus le 1er et 2 octobre à Toulon. Forte d’une audience de 260 participants, cette première édition  a donné le LA pour en faire le rendez-vous annuel du Pôle.

 

Animé par Nathalie Bureau du Colombier, ce sont plus de 40 intervenants de haut niveau qui ont partagé leurs expériences et leurs approches sur le Smart Port et Smartship (ou navire et port intelligents) et le Greenport et Greenship, (le navire et port verts). Les politiques publiques et les mécanismes de soutien européen et international ont également fait l’objet de deux tables rondes dédiées.

 

Ce qu’il faut retenir des tables rondes :

 

Le smartport et la logistique

Animateur : Frédéric Auvray

Intervenants : Xavier Leclerq, Raymond Vidil, Marjorie Jouen, Charlie Barla, Alain Depetris, Charles Misseghers

Tous les intervenants de cette table ronde ont confirmé la nécessité d’utiliser les avancées des technologies digitales pour être performant économiquement et financièrement tout en tenant compte des impacts environnementaux et sociétaux. L’intelligence artificielle, l’internet des objets, les Big Data, la cyber sécurité permettent aux ports d’être plus intelligents vis-à-vis de la gestion des flux de marchandises, de la sécurisation du transport…. Le concept de blockchain a également était mis en avant pour avoir une maîtrise complète des flux d’informations.

Le smartship

Animateur : Christophe Avellan

Intervenants : Frédéric Moncagny de Saint-Aignan, Thomas Buret, David Simplot, Jérôme Perrin, Eric Brel

 

Lors de la table ronde Smartship, Frédéric Moncagny de Saint-Aignan, président du Cluster Maritime Français  a rappelé : «  Le monde a connu plusieurs révolutions économiques et industrielles dans le passé, la plus récente étant la révolution « internet ». La prochaine révolution sera maritime, elle est déjà engagée. Selon l’OCDE, le maritime pèse 1500 milliards d’euros dans l’économie mondiale, et pèsera 3000 milliards d’euros en 2030. » Il s’agit donc de « faire plus avec moins pour mieux ». Cette table ronde a été l’occasion de démontrer que cette révolution  est en effet en marche avec pour le smartship, 3 grands piliers de développement : le jumeau numérique du navire (un ensemble de systèmes numériques suivant le navire tout au long de son cycle de vie) ; le marin augmenté (une mise à disposition de solutions innovantes pour augmenter les capacités des marins) ; le navire autonome (systèmes d’aide à la décision ayant de plus en plus de responsabilités).  

Cet échange a permis aussi de confirmer que les industriels peuvent s’appuyer sur les centres de recherche française qui ont présenté leurs atouts pour accompagner cette transition numérique. La DGA Techniques Navales s’intéresse bien entendu à cette dynamique car nombre de ces avancées technologiques apportent de nouvelles solutions duales (civil/militaire) qui contribuent également à l’excellence de la marine française.

Le greenport

Animateur : Hervé Moine

Intervenants : Alexis Villemin, Stéphane Reiche, Pascal Pinet, Cécile Rafat, Ludovic Parisot, Olivier Carmes.

Cette table ronde a permis d’échanger sur la réduction de l’impact environnemental des activités portuaires. Nous avons découvert que de nombreuses initiatives ont été mises en place à la fois par les collectivités locales mais aussi par les industriels, les armateurs et les autorités portuaires. Il n’y a pas de solution unique mais plutôt un panel de solutions qui permettrait de rendre les ports plus propres, comme la connexion électrique à quai des navires (CENAQ), l’hydrogène vert, le développement du GNL, la biodiversité dans les ports l’arrivée de premiers bateaux électriques (pilotine).  … Toutes ces solutions et bien d’autres visent à diminuer les nuisances occasionnées par les Ports-villes et notamment améliorer la  qualité de l’air.

 

Le greenship :

Animateur : Emmanuel Marie Peton

Intervenants : Antoine Seguret, Jean-François Suhas, Christophe Seguinot, Benoit Gillman, Bernard Dabezies, Jean-Louis Bissuel

 

Afin de rendre les navires plus propres, les différents experts nous ont illustrés à travers des exemples concrets leurs dernières innovations et développement R&D. Ont été mentionnés la connexion des navires à quai (CENAQ) qui nécessite des modifications côté navire, les filtres à particules avancés qui permettent une désulfuration à sec des gaz d’échappement chez La Méridionale (TEST FAP), les nouveaux modes de propulsions comme le GNL, l’électrique (solaire ou Pile à combustible et/ou batteries), le vélique voire une combinaison de plusieurs types de propulsion (hybridation), le traitement des eaux de ballast. Emmanuel Marie Peton a conclu ces échanges en rappelant que «  Si les armateurs français sont pro-actifs, ils ne peuvent pas financer toute la R&D sur leurs fonds propres. L’industrie quant à elle répond aux besoins du marché, et si nos PME ont besoin elles aussi de soutien financier pour leur R&D, l’industrialisation de leurs produits, l’internationalisation et les certifications, elles ont besoin de signaux politiques favorables et concrets. »

Les politiques publiques au service des ports et des navires :

Animateur : Patrick Baraona

Intervenants : Philippe Vitel, Didier Codorniou, Jean-Luc Hall,  Thierry Duchesne, Dominique Sennedot, Alain Griot

 

Les deux régions, Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie se sont exprimées par la voix de Philippe Vitel, Vice-Président du Conseil Régional de la Région Sud Provence-Alpes Côte d’Azur délégué à l’identité Régional et aux Traditions et Relations avec la Défense et Didier Codorniou, Maire de Gruissan, 1er Vice-Président de la Région Occitanie, Président du Parlement de la Mer, elles ont fermement rappelé leurs engagements dans le développement de l'économie maritime en investissant massivement en infrastructures tels que les extensions et adaptations portuaires, les énergies renouvelables, la réduction des émissions atmosphériques des navires à quai, la qualité de l'environnement, etc. Cette politique est déclinée dans chacune de ces régions en tenant compte de leurs contextes territoriaux, notamment en Sud Provence Alpes Côte d'Azur dans l'Opération d’Intérêt Régional "Economie de la Mer" et l’initiative du Président R.Muselier « escales zéro fumée » et en Occitanie par la mise en œuvre des plans Littoral 21 et Littoral + et la volonté de la Présidente Carole Delga d’être la première Région à énergie positive.

Le Président du Campus des Industries navales (CINAV) a souligné l’importance de la formation afin de répondre à la forte dynamique d’emploi dans la filière, actuellement tirée par les succès à l’export.

 

L’Europe et l’International :

Animateur : Eve Raymond

Intervenants : Alban GIRARD, Marie-Noëlle TINÉ, Aurélien SOSTAPONTI, Frédéric HERPERS, Jacopo RICCARDI,

 

Ces deux jours de conférences se sont clôturés sur la table ronde sur l’Europe et l’International. Cette dernière a permis de mettre en avant deux volontés : sur le volet international, l’objectif partagé est de se présenter en véritable équipe de France de l’export et exposer tout le savoir-faire de nos entreprises. Sur le volet européen, il s’agit de favoriser la coopération répondant à des défis communs illustrés lors de cette table ronde par la coopération en Méditerranée : bilatérale entre les régions italiennes et les régions Sud et Corse dans le programme Marittimo et Nord-Sud avec l’initiative WestMed.

 

Nous avons également eu l’honneur de recevoir Hervé Guillou, Président Directeur Général de Naval Group, Président du GICAN, Président de la filière des Industriels de la Mer qui a rappelé les 4 grandes priorités :

  • développer l’export,
  • accélérer la transition numérique des entreprises,
  • soutenir l’innovation 
  • améliorer l’attractivité de nos métiers, notamment grâce à une meilleure adaptation des formations aux besoins immédiats des industriels.

Il a rappelé le rôle essentiel des Pôles Mer dans la dynamique d’innovation de la filière.

Cette manifestation a permis de dresser un état de l’art de ce secteur mais fut également un moment d’échanges et de business à travers la centaine de rendez-vous BtoB qui ont pu se tenir via une plateforme dédiée, les différents cocktails et pauses avec le premier jour la venue du nouveau Préfet Maritime de la Méditerranée le VAE Laurent Isnard qui a pu rencontrer certains de nos adhérents ainsi que la direction du Pôle.  Enfin la vingtaine de  sponsors présents avec des stands ont pu exposer en plénière à travers des pitch  leurs dernières actualités.

 

Assemblée des membres du Pôle Mer Méditerranée et signature avec le Cluster Maritime Tunisien

 

Le Pôle a également choisi de réunir ses membres durant ce bel événement le 1er octobre. Au programme de cette assemblée générale :

 

  • Point/bilan 2018 et Perspective 2019 par le président et le directeur du pôle
  • Les thèses en 180’’ par 4 doctorants
  • Phase 4 des pôles : nos principales priorités avec les témoignages croisées de nos adhérents et des membres de l’équipe du pôle

 

Nous avons eu le privilège de recevoir comme Grand Témoin : François HOUILLIER, PDG d’IFREMER.          

A l’issue de l 'Assemblée, nous avons eu l’honneur de recevoir le commandant Azzedine Kacem, président du Cluster Maritime Tunisien. Suite à des missions en Tunisie, nous avons noué des relations avec le Cluster Maritime Tunisien récemment crée. Elle nous a permis à l’image du Cluster Maritime Français de procéder à la signature d’une convention de coopération avec le cluster tunisien afin de développer les relations entre nos adhérents tant sur le volet innovation que le volet business.   

 

Cette assemblée générale a été suivie du cocktail networking du Cluster Maritime Français (CMF) en présence de Marie-Noelle Tiné, Directrice adjointe du CMF, Présidente de WISTA France.

 

Ce succès en appellera d’autres. La prochaine édition se prépare, la date, le lieu et le thème seront communiqués très prochainement avec l’ambition de continuer à réunir les acteurs de l’économie bleue pour développer durablement l’économie maritime et littorale.

 

 

 

LES CHIFFRES DES BLUE MED DAYS 2019

 

Les Blue Med Days sont organisés par le Pôle Mer Méditerranée.

Toulon, Palais du Commerce et de la Mer, les 1er et 2 octobre 2019

2 journées de Conférences • + de 100 rendez-vous BtoB effectués  • 260 participants

20 exposants :

NAVAL GROUP, EFINOR, VEOLIA EAU, ECA, THALES DMS, IFREMER, TRANSDEV, MGPS, CEA, BOARDING RING, SYSTEM FACTORY, SOGENA,CLS,CNES, SCHNEIDER ELECTRICS, NIDEC, CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU VAR, Groupe GAC, INOUID / PROPULSION ENGINEERING, LE FRENCH SMART PORT IN MED, BANQUE POPULAIRE MEDITERRANEE

Une opération menée avec le soutien financier de la Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur.

 

Co-financé par la Région Sud- Provence- Alpes Côte d'Azur.         

 

Contact presse :

Pôle Mer Méditerranée : Emmelyne BROUHANE – 04 89 33 00 86 – 0682298813 - brouhane@polemermediterranee.com